Thèmes

ali amrane ali ferhati ali irsane ali meziane ali yahia abdennour allaoua oubellil kabylie amar ezzahi amar imache arezki lvachir artisanat belle

Rubriques

>> Toutes les rubriques <<
· FELLAG ET DILEM (2)
· INZAN ( Proverbes) (1)
· Le mouvement berbere (13)
· LOUNES MATOUB LE REBELLE KABYLE (8)
· Les bijoux kabyles (6)
· Vdeos Kabyles (43)
· Paysages de Kabylie (11)
· La robe kabyle (3)
· La cuisine kabyle (3)
· A TIZI OUZOU le coeur de la kabylie (3)

Rechercher
Derniers commentaires Abonnement au blog
Recevez les actualités de mon blog gratuitement :


Articles les plus lus

· INZAN (proverbes kabyles)
· TIFINAGH ou l'alphabet Berbere
· robes kabyles par TAFSUT
· Matoub Lounes le rebelle kabyle
· burnous kabyle

· les dairas et communes de Tizi ouzou
· SMAIL YEFSAH LE MARTYRE
· MOKRANE AGAWA
· Kamel Hamadi
· BAHIA FARAH
· Drapeau AMAZIGH ( BERBERE)
· BEN MOHAMED LE POETE DE TOUS LES TEMPS
· SIDI H'MED OUL KADHI ET LE ROYAUME DE KOUKOU
· BERBERE TV (BRTV)
· LES BIJOUX KABYLES

Voir plus 

Blogs et sites préférés

· journalinfos
· ighzer06
· ahcenemariche
· gardoise
· darkwoman
· hacemess
· brahambennadji
· algerietele
· beajohnny
· assalas


Statistiques

Date de création : 09.04.2009
Dernière mise à jour : 09.05.2012
291articles


Liste de lecture Deezer

SIDI ABDERRAHMANE SAINT PATRON D'ALGER

SIDI ABDERRAHMANE Saint Patron d'Alger

Publié le 12/01/2010 à 15:19 par labellerebellekabylie Tags : oubellil kabylie
SIDI ABDERRAHMANE Saint Patron d'Alger

Sidi Abderrahmane ben Mohamed ben Makhlouf At-Thaalibi(de son vrai nom Ibn Zeïd Ibn Makhlouf Abderrahmane Et Thaâlibi – de la tribu des Thaâlba)

Saint patron de la ville d’Alger, né en 138 dans la région des Issers en Kabylie dans une famille d’intellectuels, est un penseur et théologien musulman d'Afrique du nord. Il côtoya les plus grands docteurs de son temps comme Abi Zeyd el Waghlissi, Abu Kassam el Mashdalî, Abi Kassem el Boughzalî, Mohamed ibn Khalf el Oubay, durant ses nombreux voyages d’études en Orient avant de revenir s’installer en 1414 à Alger, où on lui confia la magistrature (Cadi) suprême de la ville.

Fondateur de l’école Thaalibiya, où divers enseignements y étaient prodigués (histoire, littérature, soufisme, doctrines, interprétation...), Sidi Abderrahmane, auteur de plus de 90 ouvrages, a notamment écrit Les bons joyaux dans l’interprétation, Les lumières éclairantes dans l’union de la Loi et de la Vérité, Les jardins des Saints, Des vérités sur le soufisme, Les nobles sciences dans l’observation des états de l’autre monde.

Il a commencé ses études aux Issers avant de se rendre à Béjaïa, très jeune, pour y poursuivre ses études. Il fut également élève de Abderrahmane El-Weghlissi (théologien reconnu originaire des At Waghlis en Kabylie).

Béjaïa était au début du quinzième siècle un centre religieux et un lieu de rayonnement du soufisme. De là, il s’est rendu à Tunis avant de rallier l’Égypte pour étude. Il est également allé en Turquie et en Syrie et a accompli son pèlerinage aux lieux saints de l’islam.

Il fait ses études à Bejaia et s'y établit en 1399 à l'âge de seize ans. IL se rend en 1406 à Tunis, puis au Caire en 1414. Il entreprend de faire le pèlerinage à la Mecque en 1416 ; revient au pays en repassant par l'Egypte puis par la Tunisie.

Il décède en mars 1471 et est enterré au cimetière des "Thaalba" à Alger à l'endroit où se trouve son mausolée.

Il laissa quatre fils (Mohammed Kebir, Mohammed Seghir, Mohammed Abi Al Salihîne et Yahia) et quatre filles (Fatima, Rouqiya, Mahdjouba et Aïcha).






DERNIERS ARTICLES :
ANSUF YIS-WEN BIENVENUE
                           
Matoub Lounes le rebelle kabyle
«Mais la paix renaîtra un jour et mes chants parmi vous célébreront à nouveau le printemps si cher à nos cœurs...». Matoub Lounès-Reportage B.B.C Le 24 janvier 1
DISCOGRAPHIE DE LOUNES MATOUB
    1978 : Ay Izem Ay Izem (Ô lion) Ifenanen Tegrawla-nne? Aqlagh Ya lferh-iw Lehbab-iw Terridh Anfiyi     1978 : Da3wessu A yemma azizen (Très chere mère) Azul felawen
UN POETE PEUT-IL MOURIR?
Lorsque les ténèbres engloutissent la clarté avec la hargne et la boulimie de la bêtise, et que l'on assiste amer au greffage morbide de l'identité millénaire, alors le
L'enterrement de Lounes Matoub
Le 25 juin 1998 à la mi-journée, Lounès Matoub fut assassiné pas loin de son village au cœur de la Kabylie au lieu dit Tiberquqin relevant du village Tala-Bounan da
forum